Nos racines

accueil / article / Les ursulines à Pau
30 2013
juin

Fondation le 20 juin 1675

par 4 Ursulines venues de Dax à la demande de l’évêque de LESCAR.
 

De la Fondation à la Révolution :

1675 – 1790
Elles s’installent rue de Nay, l’actuelle rue Louis Barthou et « tiennent école ».
Elles enseignent la doctrine chrétienne, à toutes sortes de filles, de quelque âge et condition qu’elles soient. Quelques unes viennent d’Espagne.
 

Période de la Révolution

1790 : Confiscation des biens, inventaire, adjudication, vente.
1792 : Expulsion des religieuses, emprisonnement de 7 d’entre elles.
1793 : Dispersion.
 

XIXe siècle : 1804 – 1904

1804 : Retour à Pau. Napoléon 1er avait  intégré les Ursulines au Corps Universitaire.
Deux religieuses tentent l’impossible : elles empruntent, achètent. Elles reçoivent, quelque temps après, le secours actif de 9 Ursulines de Lyon. La communauté de Pau s’étoffe et parvient à vivre.
1852 : Acquisition à 1 km de Pau de la propriété  Vigné sise avenue Trepoëy. Les Palois l’appellent « Sainte Ursule des Champs ».
1872 : Construction de la chapelle en ville (à l’emplacement de l’actuel Palais des Pyrénées).
1878 : On dénombre 100 pensionnaires, 180 externes, 20 orphelines. Les élèves sont préparées au Brevet Elémentaire  et au Brevet Supérieur mais la « formation chrétienne » et la « bonne éducation » demeurent les préoccupations essentielles.
 

XXe Siècle : 1904 – 1920

1904 : Confiscation des biens, inventaire, adjudication, vente, expulsion des religieuses.
1905 : Exil en Espagne : Fontarabie.
1911 : « Sainte Ursule des Champs » est mise en adjudication…rachetée par une Association civile qui la loue à Mme FEILLET « jusqu’au retour des religieuses ».
 

De 1920 à nos jours

1920 - Retour à Pau : ouverture de l’école à « Sainte Ursule des Champs » sous le nom de « Pension Bordères », nom de la directrice.
1924 : Construction de 2 ailes latérales.
1945 : La Communauté entre dans « l’Union Romaine ».
1947 : 4 religieuses viennent en renfort de Tartas, Toulon, Montauban pour s’occuper des élèves. Sur l’emplacement de « la maison Vigné » s’ouvre l’école paroissiale – annexe de l’école Saint-Martin.
1960 : Don au diocèse d’une parcelle de terrain pour la  construction d’un complexe paroissial : église, presbytère, salles, espace de jeux.
1963 : Construction d’un bâtiment à l’ouest pour classes et internat (le primaire et les maternelles d’aujourd’hui).
1971 : « Carte scolaire ». Sainte Ursule laisse le lycée et garde les classes primaires ainsi que le collège qui devient mixte. Entre mai et novembre, construction du Collège grâce à la vente de la ferme et des terrains environnants.
1973 : Construction de la maison de retraite « Merici » pour les religieuses âgées.
1978 : La Direction de l’Ecole et du Collège est confiée à des laïcs.
1984 : Fermeture de l’internat.
2013 : L’Etablissement est toujours sous tutelle des Ursulines et abrite près de 960 élèves des classes maternelles à la 3ème.